Même en voyage, avoir un accès à internet à portée de main est toujours pratique, que ce soit pour checker ses mails, donner des nouvelles ou préparer les prochaines étapes de son trip. Comment cela fonctionne en Nouvelle-Zélande ? Quels prix ? Quels forfaits ? Comment accéder gratuitement à Internet ? On vous dit tout !

Suite à notre article sur le téléphone portable en Nouvelle-Zélande, on vous propose aujourd’hui un focus sur l’Internet local. L’accès à Internet en Nouvelle-Zélande est loin du réseau français, tant en terme de prix que de vitesse de connexion. Pour autant, même si les infrastructures ne sont pas à la pointe de la high-tech, vous pourrez vous connecter facilement, au moins dans l’île du Nord.

Pour internet en Nouvelle-Zélande, deux cas de figure :
– Internet fixe : si vous louez une maison et que vous souhaitez avoir un boîtier Wi-Fi.
– Internet mobile : pour accéder à Internet depuis votre mobile… et même depuis plusieurs PC, grâce aux modems portables.

Internet à la maison

Pour avoir internet chez vous, il vous faudra aller en boutique chez l’un des trois opérateurs local (Telecom -qui devient Spark-, 2Degrees ou Vodafone). Après plusieurs avis, nous avons choisi Telecom, le « Orange » néo-zélandais, car il aurait le meilleur réseau.

Quand vous feuilletterez le magazine des offres, attendez-vous à être surpris : ici, les accès à Internet sont pour la plupart limités en quantité de données (de 40 à 80 giga par mois) et les offres illimitées ne sont qu’un choix parmi d’autres.

Internet - Telecom - Nouvelle-Zélande

Prix des offres internet – Ultra VDSL – Telecom

En effet, comptez au minimum 100 $ (soit environ 60 €) par mois pour accéder à Internet en illimité… et juste à Internet : les offres “triple play” (télé-téléphone-internet) n’existent pas ici. Cependant, vous trouverez des abonnements sans engagements : idéal si vous louez une maison juste pour quelques mois (comme nous !).

À savoir : l’ouverture de la ligne, le modem et les frais de dossier sont à votre charge. Chez Telecom, nous avons payé 99$ pour l’ouverture de ligne et une soixantaine d’euros de frais. Concernant le boîtier Wi-Fi, le vendeur nous le proposait à 99$ également… Pour alléger la facture, n’hésitez pas à trouver un modem d’occasion sur Trademe.co.nz, le « leboncoin » local : on a eu le nôtre à 20$ par exemple.

Internet mobile en Nouvelle-Zélande

De notre côté, nous devons avoir accès à internet assez facilement pour pouvoir travailler et nous occuper du blog, même lorsqu’on est paumé en plein milieu du Coromandel. C’est pour cela qu’on a opté pour un modem portatif de chez Telecom également.

Modem Internet portable

Le modem de Telecom

Ce petit boîtier nous permet de nous connecter à plusieurs (jusqu’à 10 appareils) et de naviguer sur Internet où que l’on soit. Pour le moment, la clé 3G fonctionne très bien, même dans des endroits loin de toutes civilisations. Nous ne l’avons pas encore testé dans l’île du Sud, mais d’après les retours que nous avons, il ne devrait pas y avoir de problème.

Côté tarif, nous avons dû acheter cet appareil 99$, mais il y a surement des possibilités d’en trouver d’occasion. La recharge de trois gigas de données coûte quand même 49$ chez Telecom, 50$ pour les autres opérateurs. Et trois gigas, ça part très très vite !

Internet mobile - 2Degrees

Les “Extra data” chez 2Degrees

Au passage, ces recharges peuvent également être utilisées sur vos téléphones portables.

Ici encore, nous avons opté pour des forfaits prépayés, notamment pour pouvoir arrêter nos abonnements quand on veut et surtout pour être sûr de ne pas dépasser les quotas.

En définitive : Internet en Nouvelle-Zélande ce n’est pas donné et ce n’est pas toujours extra niveau rapidité. Mais c’est tellement pratique qu’on ne saurait s’en passer !

Cependant, si vous n’avez pas envie de débourser un kopeck ,vous pourrez également accéder à Internet gratuitement…

Les spots gratuits de Nouvelle-Zélande

Outre les fast-foods où, comme en France, l’accès à internet est gratuit et illimité (ce n’est pas le cas partout) pour les clients, la Nouvelle-Zélande est équipée de nombreux hotspot (accès au Wi-Fi), disséminés dans tout le pays.

En ville, et parfois même au milieu de nulle part, Telecom a disposé des bornes Wi-Fi où chaque jour, ses clients mobiles peuvent bénéficier d’un giga de données. Après vérification, cela fonctionne aussi pour les clients de 2Degrees ! C’est pratique pour dépanner, mais la vitesse de connexion n’est pas suffisante pour appeler quelqu’un par Skype par exemple.

La plupart des centres commerciaux, voire même les grands magasins (The Warehouse, Kmart…), proposent également des accès internet gratuit aux alentours de leur espace de vente. C’est toujours ça de gagné !

Enfin, profitez d’internet sans limites dans la plupart des bibliothèques néo-zélandaises. Si vous avez votre propre device (ordinateur, mobile, tablette), vous pourrez vous connecter gratuitement au Wi-Fi de la bibliothèque. Certains sites web vous seront inaccessibles (torrent, streaming…) et la connexion est souvent lente, mais cela vous permet d’accéder régulièrement à Internet sans débourser le moindre centime.

Mise à part la bibliothèque de Katikati, qui limitait à deux heures l’usage de la salle Wi-Fi, nous avons toujours pu nous connecter facilement et sans limites dans les librairies.

Voilà, on a fait le tour ! Si vous avez des bons plans à nous faire partager, n’hésitez pas à les ajouter en commentaire !

Crédit photo : Eris Stassi – Flickr

  1. Si tu t’engages sur du long terme tu n’as pas de frais d’ouverture de dossier ou de modem 😉
    on paye moins de $95 pour 80gb, et ca suffit pour survivre (sauf si on passe 3h par jour sur skype).
    Et en ce qui concerne le telephone, j’ai un plan qui me coute $39 (soit 22euros) avec 1.75bg et 5h d’appel, soit largement plus que mon abonnement sosh a 14 euros 🙂

    • Camille Motais says:

      C’est bon à savoir 🙂 On a pas trop regardé les offres long terme, j’avoue. Pour le téléphone, ça vaut le coup aussi quand tu restes sur place, mais on a préféré pas jouer et partir sur des offres prépayées.

  2. L’ordinateur portable est-il indispensable ? Pour trouver un logement, un travail, les Wwoof, les HelpX ? Je souhaite partir – quand la peur voire la hantise de me retrouver pauvre et ne pas trouver de travail s’évapora – avec le minimum de choses, je dirais plutôt l’indispensable, dans mon sac à dos et je n’ai pas très envie d’abîmer le mien, sans compter aussi que mon téléphone portable est tout aussi basique que celui que vous avez acheté et n’a donc pas Internet et je trouve que le fait d’avoir le net à disposition enlève une part de magie à l’aventure. S’il n’y a vraiment pas le choix, l’utilisation des ordinateurs dans les bibliothèques est gratuite ?
    Merci pour l’astuce de la carte SIM gratuite ! 😉 Et merci pour votre réponse, bon trip !

    • Camille Motais says:

      Hello Johanna,

      L’ordinateur n’est pas indispensable en soi, mais ça facilite le voyage. Et crois moi, des fois, tu seras bien contente d’obtenir des trucs facilement ^^. Pour trouver un wwoofing ou un HelpX notamment ou même un boulot, c’est quand même très pratique.
      De 1/ parce que sans, c’est s’ajouter une dose de difficulté qui n’est pas forcément nécessaire,
      de 2/ si un jour tu as vraiment besoin d’internet, tu seras obligée d’aller dans un cyber ou dans une bibliothèque et donc de payer un accès à Internet (payant partout),
      de 3/ tu peux obtenir des tuyaux et des bons plans via Internet, les groupe Facebook, les forums…

      Cela n’enlève pas une part de magie à notre avis, car tu ne peux utiliser ton ordinateur qu’en cas de nécessité et le laisser rangé sinon.

      Bien sur tu peux faire sans : compter sur le livre de Wwoofing (20$) pour trouver des hôtes, compter sur le bouche à oreille pour trouver un boulot, écumer les petites annonces des journaux et des backpack pour trouver un logement ou une voiture… mais clairement ce n’est pas se faciliter la tâche.

      Et puis un ordinateur ou une tablette, c’est aussi utile pour se divertir quand tu as des temps morts (le soir après le repas dans le van, tu n’as pas grand chose à faire à part regarder un film ou jouer aux cartes). Bref, c’est un choix personnel avant tout mais avoir un ordinateur en voyage n’enlève pas toute la part d’aventure que tu vivras 🙂

  3. Bonjour,
    je suis en pleine reflexion sur le choix de mon operateur mobile….
    es – tu certains que les bornes telecom qui offre 1giga gratuit par jours fonctionne aussi pour les client 2degree? Cela marche avec les prepaids à 19$ de 2degrees? en tout cas ce n’est precisé nulle part dans les contrat 2degrees.

    Merci

    • Camille Motais says:

      Bonjour Yo,

      Je ne pourrais pas te dire que je suis à 100% sûre et certaine, mais en tout cas, cela a marché pour nous et pour deux téléphones. A ce que j’ai lu, cela fonctionnerait seulement pendant une semaine. A vérifier donc 🙂

  4. J’ai volontairement voyagé sans ordinateur portable pour des questions de poids. Et disons que je suis parvenu par la force des choses à me débrouiller et je trouvais toujours un pc à utiliser en cas de besoin, quitte à payer. A noter que j’avais un smartphone avec accès 3G.. Sans les deux, c’est clairement se tirer une balle dans le pied.

    Par contre, les bibliothèques de Queenstown et Wanaka sont pas gratuites :/ Il doit y en avoir d’autres comme ça.. C’est vraiment pas top.

    • Merci pour ton retour Emmanuel. C’est vrai que sans aucun accès au net en Nouvelle-Zélande tu pars avec un sacré désavantage pour profiter du pays, surtout si tu n’es pas là pour longtemps. Quoi que je discutais avec un voyageurs récemment qui me disait qu’au contraire, ça l’a forcé à aller vers les autres. A mon sens, accéder à internet et rencontrer du monde n’est pas antagoniste dans le sens que ce n’est pas parce que tu peux chopper les infos intéressantes sur Internet qu’il faut se cantonner qu’à ça 🙂

      C’est vrai qu’à force de chercher (surtout dans l’île du sud) toutes les bibliothèques n’offrent pas le même service : beaucoup sont limitées en data ou en durée ou plusieurs sont à accès payant… Finalement, en France on a quand même de la chance pour ça !

  5. Bonjour, avec mon copain on souhaite partir en NZ pour 3 à 6 mois (on verra sur place). On travaille en freelance donc on aura besoin d’avoir nos ordinateurs et surtout d’une connexion internet presque tous les jours pour assurer le taf. On souhaite acheter un van sur place et on se demandait si ça serait suffisant un modem portable pour travailler à 2, plusieurs heures par jours ?
    Bien entendu, pour les grosses journées on s’arrêtera dans des cafés, bibliothèques etc pour bénéficier du wifi gratuit.
    Je ne voudrais surtout pas qu’on soit bloqué à cause d’internet et que cela nous pose des problèmes avec notre travail.

    • Bonjour,

      Les mini modems marchent super bien, mais coutent aussi assez cher. De mémoire, pour 3go, qu’on utilisait en moins d’un mois, on payait 49$.
      On a pu avoir accès à internet presque partout en NZ, même dans des coins très reculés.

      Vous allez pouvoir avoir accès à Internet assez facilement, même si la connexion est pas super géniale, ça marche quand même très bien 🙂

      Bon voyage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>