Could not save XML file

Could not save marker XML file (/home3/gecko/websites/breizh-zelande/wp-content/uploads/wp-google-maps/6markers.xml) for Map ID 6

Après la petite mise en jambe de la semaine précédente à Waiheke Island, nous voici en route pour Waitakere Ranges, une réserve naturelle sur la côte ouest de la Nouvelle-Zélande.

Cette rando m’a été conseillée par Steph de Toothbrushnomade, et organisée par Jérémie, un ami français du Lantana Lodge. Au programme : une marche de deux jours dans le bush, avant de longer les crêtes. On vous fait la visite ?

waitakere Ranges - randonnee Nouvelle-Zelande

Where was it ?

Comme à l’habitude, voici une petite carte pour vous montrer où se situe Waitakere Ranges et la rando qu’on a faite.

Avant de débuter n’importe quel sentier, n’hésitez pas à vous rendre au centre d’information à l’entrée du parc régional. Vous pourrez avoir pleins de bons conseils et d’information sur le temps, les sentiers et réserver votre camping pour la nuit.

Jour 1 : grimpette et sable noir

Nous sommes quatre Français à prendre le départ de cette rando : Jérémie, le porteur de carte, Hervé, Pierre-Jean et moi. Pendant ces deux jours de rando, nous suivrons une partie du Hillary Trail, un circuit qui dure normalement quatre jours.

Le sentier commence juste après le Whatipu Lodge & council, un camping situé en amont d’une plage de sable noir. Il s’agit de la même plage de 60 km de long que celle dont on vous a parlé lors de notre woofing. Oui oui, on est à son extrémité gauche.

Waitakere Ranges est un parc naturel façonné par les montagnes et les anciens volcans. C’est donc dès le début de nos deux jours de marche que nous attaquons les premières grimpettes. Et c’est parti pour quelques bons quarts d’heure d’ascensions, histoire de bien cracher nos poumons et de faire monter le palpitant à fond.

Bon, le jeu en vaut la chandelle, car la vue du premier lookout que nous atteignons est magnifique.

Waitakere Ranges - premier point de vue

Mais le reste est encore plus beau après ! Continuons !

Au bout de quelques heures, nous redescendons sur la dune de sable noir pour partir à la recherche d’un tunnel creusé dans la falaise par les colons anglais. L’étendue de sable est impressionnante : les grains sont extrêmement fins et d’un noir profond. On aperçoit aussi à l’œil nu combien le sol est magnétique. Attention à vos appareils électroniques !

waitakere Range - plage de sable noir nouvelle-zelande

Après une bonne heure de marche en plein cagnard, on trouve enfin ce fichu petit tunnel creusé à la main dans de la roche. Après une courte visite, on repart sur nos pas pour attaquer le reste du Hillary Trail : il nous faut encore trouver notre campsite et s’y installer avant la nuit ! D’autant que les réserves d’eau s’amenuisent.

La fin de la première rando n’est des plus facile. La piste monte, monte, monte… et pas en pente douce. Les descentes ne sont pas rares, mais cela signifie souvent une plus grande montée ensuite… Rah ! Après quelques faux espoirs et mauvaises lectures de carte, nous voilà donc arrivés à notre… camping. Ou dirons-nous plutôt un endroit déboisé où il y a la place de poser deux tentes.

Camping dans Waitakere Range - Randonnée Nouvelle-Zélande

Il n’y a rien sur place : ni point d’eau ni autorisation de faire un quelconque feu. Heureusement, avant de s’arrêter, nous avons trouvé l’une des seules habitations du parc où les garçons ont pu recharger les bouteilles d’eau. Le soleil décline déjà. La soirée ne s’éternise pas puisque sans lumière, et après quelques bonnes heures de marche, la fatigue se fait rapidement sentir.

Jour 2 : à l’assaut des monts !

Levés avec le soleil, on replie les tentes avant de repartir pour la seconde journée de marche. On attaque directement par une pente, histoire de bien mettre en jambe et de réveiller nos muscles encore endormis. Le programme du jour : rentrer par la côte en longeant les crêtes et en montant au sommet des monts qui façonnent Waitakere Ranges.

C’est à la fin de la matinée que nous arrivons en haut du mont Donald (ou Mac Donald pour les intimes). La vue est superbe sur la baie d’Auckland. On aperçoit même la Skytower. L’immensité du parc naturel de Waikatere nous apparaît alors.

Vue depuis le Mont Donald - Waitakere Ranges

S’en suit la grimpette de quelques monts, dont le plus haut mont du coin, à 420 mètres environ. Si la montée n’a pas été super easy, la descente, à pic, est encore plus éprouvante. On se rassure comme on peut en se disant que c’est le dernier avant la redescente vers le camping.

C’était sans compter sur notre porteur de carte préféré qui avait confondu un chemin optionnel avec le vrai sentier : pour nous, ce sera encore quelques côtes à monter et à descendre !

Prochain sommet de Waitakere Ranges pendant la randonnée en Nouvelle-Zélande

Quand bien même les paysages vus d’en haut sont réellement sublimes, les derniers kilomètres sont hard pour nos guiboles (enfin pour les miennes au moins !)

Mais ça sent la fin, la dernière descente vers le Waitipu Lodge s’amorce déjà. On rêve tous d’une bonne douche, d’une grande bouteille d’eau (le manque d’eau a surement été la plus grosse angoisse de ces deux jours). Nous sommes tous fatigués, mais d’une bonne fatigue, et nous repartons avec des souvenirs pleins la tête.

Pierre-Jean pensif sur les hauts de Waitakere Ranges en Nouvelle-Zélande

[wc_box color=”info” text_align=”left”]

Pour info : Waitakere Ranges est à une heure de route d’Auckland. Pour une rando de plusieurs jours, ayez de l’eau en quantité ou bien achetez des pastilles pour purifier l’eau des rivières que vous croiserez. Bon, on nous a dit qu’en Nouvelle-Zélande, et notamment dans les parcs régionaux, on peut boire l’eau sans soucis, mais prévoyez toujours, juste au cas où ! Pensez aussi à réserver vos campsite au centre d’information (compter 6$ (environ 3,60 €) par nuit et par personne).

[/wc_box]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.