Un an. Voilà plus d’un an qu’on est de retour du pays du long nuage blanc, des images plein la tête, des souvenirs à rabord, et un pincement au cœur, faut bien l’avouer, d’avoir quitté ces dizaines de personnes croisées partout autour de ces îles magiques.

Un an qu’on est rentré et plusieurs semaines qu’on a un peu mis de côté le blog et le projet de documentaire, qu’on n’a pas pour autant abandonné. Mais avec la reprise du travail pour l’un et des études pour l’autre, cette année intense qui vient de s’écouler ne nous a pas laissé beaucoup de temps pour partager avec vous notre voyage. Mais qui dit inactivité en ligne ne dit pas cependant qu’on a pas réfléchit sur ce qu’on veut.

On dispose maintenant d’un peu plus de temps pour plancher sur le storytelling, regarder nos 21h d’interview (rien que ça !) nos 2 terra d’images et de film (2 disques durs pleins quand même !), trouver des pro du montage vidéo avec qui travailler et monter ce documentaire qu’on a vraiment hâte de vous faire découvrir. On se rend compte du petit trésor qu’on possède grâce à ces quelques dizaines de personnes qui nous ont ouvert leur porte pour nous raconter leur histoire.

On a aussi envie de vous partager ce long travail de création à travers le blog, qui va prendre une nouvelle tournure.

En effet, si nous avions pour projet de créer ce blog d’abord pour relater nos découvertes et notre expérience de PVT, nous voulons maintenant vous partager plus que des bons plans ou des souvenirs.

Le blog : un espace de rencontre et d’échange

On voudrait pouvoir vous transmettre tout ce que ce voyage nous a appris, cette richesse qui nous a été offerte par des personnes comme John, qui le temps d’une semaine, chaque soir nous a raconté l’histoire de ses ancêtre et qui font l’homme qu’il est aujourd’hui.

John dans le Coromandel

John dans le Coromandel : une des rencontres les plus marquantes de notre voyage

Des personnes comme Rob et Lisa ou Iri, qui ne se sont jamais éloigné de la terre de leurs ancêtres et qui travaillent dur pour faire perdurer des savoirs faire qui se perdent au milieu du progrès technique mondial.

De Marmara Fox, qui se démène chaque jour au niveau national pour faire valoir les droits et les traditions d’un peuple bien malmené pendant de longues décennies.

De Taryn Berri qui grave sur la peau l’histoire de son peuple. Ou de Niki qui travaille le jade comme peu savent le faire.

Mais aussi de Beverley, de Lee, de Makareta… qui ont été de belles rencontres qui ont rendu ce voyage encore plus chouette et qui nous ont permis de nous éclater à fond dans cette aventure.

Plus que de nous et de notre voyage, nous voudrions vous parler d’eux, de leur histoire, de leur façon de voir la vie. Parce qu’ils nous ont apporté tellement, on aimerait leur rendre la pareil, même si ce n’est que le quart de la moitié.

On aimerait vous présenter la culture maorie telle qu’on nous l’a fait découvrir, ressentir et partager. On aimerait vous partager ces bouts de vie qu’on a eu la chance de vivre et qu’on a pu garder en mémoire ou en vidéo.

C’est ce nouveau virage qu’on souhaite donner au blog. On espère que ça vous plaira et qu’il vous tarde, autant qu’à nous, de voir naître notre bébé documentaire !

A bientôt !

  1. Salut, étant moi-même partie en PVT en Nouvelle-Zélande en 2014/2015 et ayant également adorééé cette expérience, j’ai hâte de voir votre documentaire ^^ D’autant plus que comme je l’explique sur mon blog, j’y ai plus travaillé, je n’ai pas eu la chance de pousser la connaissance maori à ce point donc votre regard est plus que bienvenu !
    Une prochaine destination en vue tout de même ? 🙂

    JohannM de http://www.johannm.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>