Nous avons choisi de rester à Auckland plusieurs jours le temps de faire l’ensemble des papiers nécessaires à notre année en Nouvelle-Zélande.

Et si les démarches sont vraiment très simples pour les locaux, pour les voyageurs de passage comme nous, il a fallu être un peu plus patient. Mais rien d’insurmontable et rien de comparable avec la France : vive la simplicité et le “cool down” kiwi !

La poste, point central de l’administration néo-zélandaise

En Nouvelle-Zélande, c’est simple :  pour obtenir son IRD (en gros le matricule valable pour l’ensemble de l’administration) , la Hanz Card (ou carte +18), et même pour ouvrir un compte en banque, acheter ou vendre une voiture … tout se passe à la Post Office. Les formulaires sont en libre accès, à nous de nous servir et de les remplir.

Concernant l’IRD, les documents demandés ne sont pas très contraignants : deux pièces d’identité sont nécessaires (le passeport et le permis international ou la traduction de l’original du permis), la copie du visa et une attestation de domicile. C’est d’ailleurs ce dernier papier qui nous a posé le plus de problèmes, car nous n’avons pas de résidence permanente en Nouvelle-Zélande et le justificatif fourni par le backpack n’est pas toujours considérée comme une preuve de domicile. Mais en tombant sur un agent sympa et pas trop regardant, ça passe : nous n’avons eu finalement aucun souci avec ce justificatif d’adresse.

Il en est de même pour la Hanz Card. Aussi appelée +18 card, cette carte sert à prouver votre âge et est considérée comme une véritable pièce d’identité en Nouvelle-Zélande. Pour finir de compléter le dossier de la Hanz Card, il fallait qu’un tiers confirme notre identité. C’est donc parti pour une petite virée au commissariat central d’Auckland. On pensait avoir affaire avec des policiers plutôt stricts… On est arrivé dans l’office, ils se sont tous bousculés pour nous répondre et on vraiment été super agréables. Après nous avoir fait jurer sur l’honneur que nous étions bien nous (et s’être moqué de notre accent bien français au passage), on a pu déposer nos demandes de +18 card à la Post Office, moyennant $20 chacun.

Ouvrir un compte, “simple like Hello”

Enfin pas tout à fait… Le justificatif de domicile nous a, une nouvelle fois, embêtés pour l’ouverture du compte bancaire.
De nombreux organismes n’acceptent pas les attestations provenant des backpack. Nous avions prévu d’ouvrir notre compte à la Kiwi Bank (la banque Postale qui se trouve… à la Post Office, c’était aussi simple de tout faire en même temps), mais les agents nous ont refusé. Du coup, rendez-vous pris à l’ANZ où on a pu rencontrer notre conseillère quelques jours plus tard.

On peut se le dire : les gens sont vraiment détendus dans le coin ! Entre le banquier qui se pique d’un fou rire avec son client, ou même la nôtre qui nous demande tout de go ce qu’on a prévu pour la Saint Valentin, on est loin de l’ambiance stricte et timide de la France. D’ailleurs, l’ANZ n’est qu’un grand open space, aucun bureau ne ferme. Bon, pour la discrétion, on repassera, mais cela met tout de suite plus à l’aise.

Nous avons opté pour un compte gratuit avec une visa card inclue dedans. On avait entendu certains backpackers dire qu’on leur avait réclamé $300  à déposer sur le compte dès son ouverture. Dans notre cas, ça n’a pas été nécessaire : on pourra procéder au virement ultérieurement, mais effectivement, il faut déposer $300 sur le compte pour l’activer.

A free sim card please !

Avec tout ça, on en oublierait presque de vous parler du truc essentiel quand on débarque en Nouvelle-Zélande : le téléphone ! Petite astuce du jour : au sous-sol de la Skytower, ils distribuent gratuitement des cartes Sim 2Degrees (un des trois opérateurs principaux de Nouvelle-Zélande). Moins cher que pas cher. Sinon, vous pouvez en acheter, moyennant 5$ pièce. Il n’y a pas de petites économies… et puis, c’est tout de même le prix d’un pancake !

Concernant les téléphones, le plus simple est de se rendre en boutique ou sur Internet. A moins que votre niveau d’anglais vous permette de comprendre aisément le serveur vocal de l’opérateur, avoir quelqu’un en face des yeux pour vous montrer les différents offres et tarifs est quand même plus facile. Si votre téléphone est bien débloqué, l’opération ne prend que quelques minutes. Mais si comme nous, vous avez eu quelques petits soucis techniques qui rendent votre téléphone inutilisable pour quelques jours, vous trouverez des petits portables pratiques et pas chers (29$) à The Warehouse, le fourre-tout discount du coin.

Bref, mis à part cette preuve d’adresse qui ne nous aura finalement pas posé tant de problèmes que ça, rassembler les papiers nécessaires à notre établissement en Nouvelle-Zélande aura été plutôt simple. De notre côté, sans trop nous presser, nous avons mis deux après-midi pour effectuer toutes ces tâches… Y’a plus qu’à attendre de recevoir notre Visa, IRD number et +18 card !

  1. Lécrivain Marcel says:

    Heureux de vous savoir bien arrivés… à l’autre bout du monde !
    … et dans un contexte administratif plus simple qu’ici !
    Au plaisir de vous lire régulièrement. Profitez bien. Amitiés. Marcel

  2. Ca me rappelle nos débuts ici toutes ces démarches administratives. Qu’avez-vous prévu de beau en NZ ? Acheter un van et partir en road trip ? Ou rester quelque temps sur Auckland ?
    Au plaisir de vous lire. (j’adore lire les différentes expériences des français en NZ, nous avons voyagé et maintenant nous travaillons sur Auckland jusqu’en juin).

    • Camille Motais says:

      On a prévu d’acheter un van pour naviguer sur les deux iles en autonomie. Pour le moment, nous sommes de retour sur Auckland après deux semaines de Woofing. Objectif : trouver notre compagnon de voyage, et après on va visiter la Nouvelle-Zélande en long en large et en travers. En prime, on a un projet plus axé culturel/journalistique. Tu peux le découvrir dans l’onglet “Notre projet” 🙂 Au plaisir d’échanger avec toi !

      Camille

  3. Bonjour, votre site est franchement extra, chaleureux, pratique. Ma fille va partir en septembre et je vous promets que vous découvrir et vous lire me fait un bien fou!!! Bonne vie les djeuns!! Fabienne

  4. Bonjour! Nous aussi le justificatif de domicile nous pose problème. On veut ouvrir notre compte à la Kiwi Bank mais ils nous ont dit qu’en justificatif on pouvait utiliser le papier du numéro IRD (que l’on attend toujours au bout de 2 semaines). On se pose la question de changer de banque également.

    • C’est pour cela qu’on a opté pour l’ANZ. Au moins on a eu un RDV très rapidement et le justificatif de domicile du backpack suffisait. La Kiwi bank devient de plus en plus stricte :/

Laisser un commentaire à Noémie Annuler

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.