Il y a de ces endroits sur terre qui semblent irréels, remplit de magie et qui touche le cœur de tous ses visiteurs, d’hier comme d’aujourd’hui. L’histoire de Piopiotahi en est le parfait exemple.

Sous ce nom maori se cache le fameux Milford Sound, le fiord le plus connu et certainement le plus visité de Nouvelle-Zélande. Les légendes maories à propos du Fiordland sont les premiers témoignages que, déjà bien longtemps avant nous, les hommes sont tombés amoureux de ces lieux plein de caractère.

Le chef d’œuvre de Tu Te Rakiwhanoa

Selon la légende maorie, les fiords sont l’œuvre de Tu Te Rakiwhanoa. Chargé par les dieux de construire des ports et des voies navigables tout le long de la côte, le demi-dieu commença son dur labeur par le sud de la région des fiordlands. Il crée ainsi 15 fiords où les poissons abondent et où les oiseaux chantent à tue-tête. Améliorant ses gestes au fil de ses créations, il arrive finalement à l’extrémité nord du fiord.

Entonnant une puissante prière, il creuse petit à petit les épaisses falaises et façonne, à l’aide de sa pioche, son 16ème fiord. Au terme de longues heures de travail, Tu Te Rakiwhanoa achève de dessiner Milford Sound tel qu’on le connaît aujourd’hui. Satisfait d’avoir créé le paysage parfait, son chef d’œuvre, ce 16ème fiord marque également la fin de la tâche à laquelle les dieux l’avaient assigné.

Impressionnée par tant de beauté, Hine Nui Te Po, la déesse de la nuit et de la mort eut peur que ce lieu attire trop d’attention. Pour faire fuir les hommes et leur rappeler leur condition de mortel, elle introduisit des centaines de petits diables (Te Namu). Ils chassent les hommes et préservèrent la tranquillité des lieux… Aujourd’hui encore, ces fameux petits diables sont les gardiens du majestueux fiord. Ils sont d’ailleurs plus connus sous le nom de… sandflies.

Piopiotahi Milford Sound

Piopio, le solitaire

Le nom de Milford Sound, on le doit au premier Européen qui s’est installé dans la région, en 1812. L’écossais John Grono nomma ce lieu grandiose et resté intouché, d’après son village natal, Milford Haven.

Cependant, pour les Maoris, ce lieu est connu sous le nom de Piopiotahi.

D’après la légende, le demi-dieu Maui, le pêcheur de l’île du Sud et le héros de nombreuses histoires, s’est mis en tête de rendre les hommes immortels. Pour cela, il doit tuer Hine Nui Te Po, la déesse de la mort.

Parti à sa recherche accompagné de son oiseau Piopio (une espèce aujourd’hui disparue), il arrive dans les fiords et atteint la cachette de la déesse. Pour réaliser son dessein, il doit traverser le corps de Hine Nui Te Po du vagin à la bouche. Mais le rire d’un oiseau moqueur réveille la déesse endormie, qui écrasa Maui entre ses cuisses. Il devient le premier homme à mourir.

Son compagnon de voyage, le Piopio, survole une dernière fois le fiord en signe de deuil. Ainsi fût nommé le fiord Pipiotahi, ou « le Piopio solitaire ».

  1. Quelle belle légende. Je ne la connaissais pas.

    Notre découverte de Milford Sound a été sublime. Nous campions sur place mais, à 4h du matin, un kea a eu une petite faim et s’est mis à manger notre tente. Impossible de dormir. On a donc tout remballé et sommes partis pour faire des photos du fjord au lever du soleil. Pendant 4h, nous étions absolument seuls dans ce paysage magique. A couper le souffle.

    • Merci Julie 🙂

      Pour le coup, les Kea ont bien fait de vous réveiller, ça doit être sublime au levé du soleil ! On a pas eu la chance de faire à ce moment là, mais on a assisté à un superbe couché du soleil par contre.

Laisser un commentaire à Camille Annuler

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.